Pourquoi préparer sa retraite ?

Prendre sa retraite, ça se prépare !

D’ici quelques semaines, quelques mois ou quelques années un grand bouleversement vous attend, à savoir votre départ à la retraite. En effet, la retraite constitue de nos jours, un véritable changement de vie, une nouvelle étape ou une nouvelle tranche de vie pour certains, un choc pour la majorité d’entre vous.

Vous êtes de plus en plus nombreux chaque année, courbe démographique oblige à prendre votre retraite. Chaque année, plus de 750 000 personnes en France et bientôt le million de personne, vivent cette même situation et voient leur vie changer du tout au tout : Liens sociaux, revenus, temps, santé …

La cessation de toute activité professionnelle apparaît souvent comme soudaine et déroutante. Pour appréhender le plus sereinement possible ce cap ; il vous suffit de prendre le temps de bien vous y préparer, en y réfléchissant très sérieusement avant, idéalement quelques années auparavant.

Le départ à la retraite, ça se prépare !

Le poids du passé : Quand prendre sa retraite signifiait un court repos avant la mort

Né en 1928 initialement pour les mineurs, le système de retraite par répartition a été généralisé en 1945 en sortie de la seconde guerre mondiale.

Vous trouverez ci-joint le graphique de l’espérance de vie moyenne en France. Rappelons qu’à cette époque, la force de travail officielle était essentiellement constituée d’hommes. Le taux des femmes actives était encore très faible.

f

L’espérance de vie d’un homme était de 62 ans en 1950 et de 67 ans en 1970. Vous l’aurez compris, nos ancêtres n’ont pas tous profité d’un départ à la retraite. Ceux qui ont eu cette chance, n’en ont profité que quelques années.

De 1950 à 1970, au passage à la retraite, les anciens salariés, jeunes retraités étaient majoritairement usés physiquement et mentalement. La retraite était finalement considérée comme la fin de la pénibilité au travail et était attendue juste pour pouvoir finir ses jours en toute quiétude.

La plupart de ces retraités qui avait eu la chance de survivre, étaient conscients du peu de temps restant à vivre. Très logiquement, la majorité d’entre eux avaient pour seul idéal, de réaliser un ou 2 projets qu’ils n’avaient pu mener à bien pendant leur vie active : Tour du monde, s’installer dans le sud … puis ils se laissaient mourir. Les femmes ayant une longévité plus importante comptaient alors sur la pension de réversion.

Une pension de réversion correspond au versement d’une part de la pension de retraite d’un assuré décédé en faveur de son veuf ou de sa veuve. Elle s’effectue sous conditions.

Le départ à la retraite, ne symbolise plus le crépuscule de notre vie mais bel et bien une nouvelle tranche de vie

Aujourd’hui, la retraite dure environ 12 à 15 ans pour les hommes et 15 à 20 ans pour les femmes, de quoi envisager une nouvelle vie et non plus seulement attendre la fin de ses jours, d’autant plus que la majorité des retraités l’abordent en pleine forme physique et mentale !

Le contexte du passage à la retraite a donc radicalement changé. Il ne s’agit plus d’exhausser un vieux rêve mais bel et bien de penser à une nouvelle tranche de vie, qui peut être encore riche en événements, loisirs et activités.

fin

Le passage à la retraite : Dangers et opportunités !

Bien préparer sa retraite c’est avant tout d’y penser bien avant car le principal danger consiste, sous l’influence inconsciente de nos parents, d’attendre la retraite comme une délivrance et nous limiter à quelques projets que nous n’aurions pu exhausser pendant notre vie active.

En effet, si le départ à la retraite n’a pas été mûrement réfléchi, une fois ce ou ces projets effectués, c’est le vide complet. Les risques de dépression sont alors élevés. Notre physique se dégrade, nos échanges avec le reste de notre entourage s’amoindrissent, nous avons l’impression d’être principalement une charge pour les autres, nous devenons encombrants et nous nous laissons alors glisser doucement mais surement vers la mort.

Mais la retraite n’est pas une fatalité.  Il est possible de vivre une retraite heureuse.

Pendant notre retraite, nos contraintes sont moindres et notamment vis-à-vis du temps, vous savez, celui qui nous a tant manqué pendant que nous étions actifs.  De ce fait, le passage à la retraite est au contraire une formidable opportunité pour se réaliser : Nous aurons enfin le temps de nous consacrer à notre bien-être, à celui de nos proches et bien plus encore !

Le départ à la retraite : l’occasion de se réaliser pleinement

Petit rappel sur la pyramide de MASLOW :

Principe :

Selon Abraham MASLOW, les motivations / préoccupations d’une personne résultent de l’insatisfaction de certains de ses besoins, non comblés.

Les travaux de Maslow (1954) ont classé les besoins humains par ordre d’importance en 5 niveaux.

Ce classement correspond à l’ordre dans lequel ils apparaissent à l’individu ; la satisfaction des besoins d’un niveau engendrant les besoins du niveau suivant.

Nous pouvons rétrograder de plusieurs niveaux mais ne pouvons grimper les niveaux qu’un par un.

Un nombre croissant de seniors partent en retraite en ayant été acteur de leur carrière et vie personnelle.  Ces seniors ont gravi les échelons de Maslow un à un. Ils sont une majorité à s’être acquittés de leur besoin d’estime et aspirent maintenant au « Besoin de s’accomplir », échelon ultime de nos aspirations.

S’ils ont bien préparé leur retraite, les seniors libérés de la contrainte du temps ont une opportunité unique de s’accomplir ! Réappropriez-vous votre temps et donnez un nouveau sens à votre vie, là sont les clefs d’une retraite heureuse, choisie et réussie.

 NB : Note d’humour : Pétition pour changer le mot « retraite »

Nous devrions au passage demander au législateur de changer le terme officiel « retraite » si connoté « se mettre en retrait ».  De nos jours, la retraite est bien mieux vécue quand le retraité est au contraire actif au sein de la société.